Pour une terre sans pesticides : 25 mars à La Torche

22 Mars 2012 , Rédigé par Europe écologie les Verts bigoudens Publié dans #Communiqués de presse

"Pour une terre sans pesticides" :  Janick Moriceau et Jean Cathala, candidats Europe Ecologie les Verts ( EELV) aux élections législatives soutiennent la marche qui se déroulera à la Torche dimanche 25 mars.

  

Les pesticides de synthèse (herbicides, insecticides, fongicides) à 90 % utilisés dans le domaine agricole, sont des produits d'une haute toxicité qui sont aujourd'hui présents dans l'air, l'eau, les sols, nos aliments.


Les ecosystèmes sont touchés, les abeilles décimées mais les premières victimes sont les agriculteurs et les salariés agricoles eux-mêmes, comme l'ont montré ceux d'entre eux qui ont manifesté lors du dernier salon de l'agriculture pour dénoncer le silence de la profession sur ce problème majeur de santé publique. Ils ne sont pas les seuls concernés, les personnes habitant à proximité des champs où ces pesticides sont répandus, ainsi que tous les consommateurs le sont aussi . De plus en plus d'études montrent que ces poisons entraînent allergies, cancers et dérèglements endocriniens dès les plus faibles doses car ils s'accumulent dans l'organisme. Malgré cela, le poids du lobby de l'agro-chimie continue à peser plus dans la politique de l'Etat que la santé publique.

  

Europe Ecologie Les Verts estime que la seule solution pour retrouver un environnement préservé et une alimentation saine, est de changer d'urgence le modèle agricole et mettre un frein au productivisme qui détruit la nature et fait disparaître les agriculteurs . En Bretagne,le nombre d' agriculteurs a chuté d'un tiers au cours des 10 dernières années . La santé des Français ne peut plus souffrir de l’absence de politique environnementale et sanitaire à la hauteur de ces enjeux aussi nous proposons en particulier :


  • que l'objectif de réduction de 50% des pesticides de synthèse d’ici 2018, issu du Grenelle de l’environnement, devienne prioritaire et qu'avec les agriculteurs, nous sortions en une génération des pesticides .

  • Le renforcement des aides à l'installation en agriculture biologique en particulier en facilitant l'accés à la terre.

  • l'arrêt de la publicité sur l'usage des pesticides.

  • que l'approvisionnement des cantines des écoles en alimentation biologique soit une priorité .

  • la mise en place d'un institut de recherche sur les liens santé et environnement

  • la reconnaissance des maladies professionnelles issues de l'usage des pesticides

  • la mise en place effective de l'observatoire des pesticides en Bretagne.

  • l'engagement de toutes nos communes à ne plus utiliser de pesticides de synthèse.

Partager cet article

Commenter cet article