Scénario énergétique de sortie du nucléaire

21 Mars 2011 , Rédigé par Europe écologie les Verts bigoudens Publié dans #Energie

Scénario énergétique négaWatt
L'électricité en France :
Sortie du nucléaire, économies d'énergie et énergies renouvelables


PREAMBULE : Le texte ci-dessous repose essentiellement sur le document de l’association négaWatt intitulé « Scénario négaWatt 2006, pour un avenir énergétique sobre, efficace et renouvelable », disponible sur le site www.negawatt.org. Pour illustrer son propos, Europe Ecologie - les Verts ne fait que reprendre et synthétiser ces données.


L’association négaWatt rassemble plus de 100 experts et praticiens de l’énergie, tous impliqués à titre professionnel dans la maîtrise de la demande d’énergie ou le développement des énergies renouvelables. Tous s’expriment et s’engagent dans l’association à titre personnel et indépendant.


Le scénario énergétique négaWatt a été imaginé et élaboré par ces gens de terrain et respecte deux règles : ne se fonder que sur des faits établis et prouvés par l'expérience ; ne compter que sur les technologies aujourd'hui disponibles ou proches de l'être de manière certaine.


Le scénario actuellement disponible a été élaboré en 2006. Sa mise à jour est en cours et devrait être finalisée dans les mois qui viennent. Elle prendra en compte les évolutions technologiques depuis 2006, notamment dans le bâtiment et le transport. Le scénario 2006 permet une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2050 ; le nouveau scénario devrait conduire à une France quasiment zéro GES à cet horizon. Dans le scénario 2006, le système électrique en 2050 est basé à 80% sur les énergies renouvelables, le reste venant du gaz pour gérer l’intermittence notamment des éoliennes ; le nouveau scénario envisage un système électrique 100% renouvelable.


LA DÉMARCHE NÉGAWATT: sobriété énergétique, efficacité énergétique, énergies renouvelables
 

 

La sobriété énergétique consiste à réduire les gaspillages par des comportements rationnels et par des choix individuels et sociétaux. Par exemple, profiter au maximum de la lumière naturelle pour s’éclairer, bien régler la température de consigne du chauffage… Cette sobriété est en quelque sorte l’opposé de notre ébriété énergétique actuelle.


L’efficacité énergétique vise à réduire les pertes lors du fonctionnement et à l’exploitation. Le potentiel d’amélioration de nos bâtiments, de nos moyens de transport et des appareils que nous utilisons est considérable: il est possible de réduire d’un facteur 2 à 5 nos consommations d’énergie et de matières premières, à l’aide de techniques déjà largement éprouvées, avec un temps de retour économique souvent très raisonnable.
De façon complémentaire à ces deux actions sur la demande d’énergie, les énergies renouvelables, par définition inépuisables, bien réparties et décentralisées, ont un faible impact sur notre environnement ; elles sont les seules qui permettent de répondre durablement à nos besoins en énergie sans épuiser notre planète.


L’ÉLECTRICITÉ DANS LE SCÉNARIO NÉGAWATT 2006


En 2050 la France du scénario négaWatt ne retourne pas à la bougie : elle double l’usage de l’électricité, tout en stabilisant sa consommation.
Le scénario négaWatt se fonde tout d’abord sur la réduction de la demande d’électricité par différentes actions de sobriété et de réduction des gaspillages telles que la multiplication d’actions incitatives de conseils et de proximité ou des mesures réglementaires (comme, par exemple, la réduction des éclairages inutiles ou les détecteurs de présence). En matière d’efficacité le scénario négaWatt suppose un renouvellement des équipements actuels les plus énergivores. Le chauffage électrique des locaux et de l’eau chaude sanitaire est progressivement remplacé par d’autres sources de chaleur dont l’efficacité est nettement supérieure.
Fiche technique
Scenario français
Le scénario négaWatt prévoit un recours volontariste à une combinaison de différentes énergies renouvelables (photovoltaïque, éolien, hydraulique ou encore biomasse). En 2050, ces énergies produisent 80% de l’électricité.

 

energieLa grande hydraulique est maintenue à son niveau actuel. Si les énergies marines et la géothermie figurent dans le scénario, le photovoltaïque, la biomasse mais surtout l’éolien constituent le coeur du développement des renouvelables. L’arrivée de nouvelles éoliennes plus performantes, les espoirs confirmés de l’off-shore, les progrès constatés sur leur facilité d’insertion au réseau permettent d’envisager une forte production éolienne en 2050. Ce développement se déroulera sur deux périodes significatives : une croissance rapide du parc terrestre sur les sites les mieux ventés jusqu’en 2020, puis par l’off-shore et en terrestre sur des sites moins bien ventés.


Le système électrique est renouvelable à 80% en 2050, le reste venant du gaz naturel : les centrales thermiques classiques au gaz naturel sont progressivement remplacées par des centrales à cycle combiné à haute performance et à cogénération. Ces centrales ne sont progressivement utilisées que pour compenser l’intermittence de la production d’électricité d’origine renouvelable.


energie2Le scénario négaWatt actuel prévoit une fermeture rapide des centrales actuelles thermiques fioul et charbon, fortement émettrices de GES, et ne fait pas appel à la séquestration du carbone dont le coût et l’impact environnemental sont encore trop peu connus.
Par ailleurs le scénario négaWatt prévoit une fermeture progressive des centrales nucléaires existantes jusqu’à 2035, sans renouvellement du parc nucléaire existant. Les centrales ne seront donc pas remplacées par des centrales de 3ème génération (type EPR) dont la conception ne règle pas les principaux problèmes liés à cette technologie : pas de sécurité passive, pas d’avancée concernant le problème des déchets et l'épuisement de la ressource en uranium, aucune valorisation de la chaleur générée.
 

En 2035, selon ce scenario, la France a donc un mix énergétique basé à 80% sur les énergies nouvelables.

 

Fiche technique réalisée par Europe Ecologie - les Verts, sur la base de données et du document "Scenario négaWatt 2006 pour un avenir énergétique sobre, efficace et renouvelable" de négaWatt. L'Association négaWatt est informée de la diffusion de cette note, mais décline toute responsabilité. Pour joindre négaWatt directement, www.negawatt.org ou contact@negawatt.org.

Partager cet article

Commenter cet article