Lettre au président de la communauté de communes

Adrien BINET

Délégué communautaire

Mairie de Pont l’Abbé

à Monsieur le Président de la CCPBS

17 route de Quimper

Pont l’abbé

 

Pont l’abbé le 6 mai 2009 

 

 

Monsieur le Président,

Le Conseil Communautaire du Pays Bigouden Sud du 30 avril dernier a examiné les conséquences de l'arrêté du 22 avril 2008 sur la mise aux normes de l'usine de traitement des ordures ménagères de Lézinadou, imposant des travaux d'un montant de plus de 6 millions d'euros.


Si nous sommes tout à fait favorables à l'amélioration de la qualité du compost fourni, ainsi qu’à la réduction des nuisances de l'usine pour le voisinage, les éléments du dossier fourni nous amènent à formuler quelques remarques.

 

1. Dans le projet présenté, le tonnage traité passe

  de 13 000 T à 20 000 T - soit une augmentation de plus de 50% !   Cet accroissement  ne correspond pas à ce que l'on attend d'une collectivité prenant en charge un développement durable de ses activités (le plan départemental déchets du Conseil Général prévoit une diminution de 25%).  Nous savons tous que les déchets les moins chers sont ceux que l'on ne produit pas. 

Nous craignons  de plus  que cette augmentation de capacité n'empêche tout effort d'avoir une meilleure gestion des déchets à la source, afin de "nourrir la bête".

Une politique visant à diminuer le tonnage traité, aurait non seulement un effet écologique important, mais serait aussi source d'économie pour la collectivité  et surtout en ces temps de crise, d'économie pour les contribuables. 

 

2. La technique de compostage produit une quantité importante de méthane un  gaz à effet de serre très actif. Il est  aujourd'hui rejeté dans l'atmosphère alors qu'il  pourrait être récupéré et utilisé pour en tirer de l'énergie au lieu de contribuer  exclusivement  au réchauffement climatique. Les techniques existent, ne serait-il pas urgent de les étudier pour notre usine de traitement des déchets ?  

 

3. La collecte des déchets verts n'est toujours pas prise en compte par la Communauté de communes. L'apport individuel aux déchetteries par les particuliers  a un coût important en terme de circulation, et donc de pollution automobile. D'autres solutions, telles que des ramassages périodiques, et/ou la distribution de composteurs individuels, comme cela se fait dans de nombreuses autres collectivités, ne seraient-elles pas possibles?

 

4. Enfin, les travaux prévus impliquant un très gros effort financier de la collectivité, et donc des contribuables, il nous semblerait important de prévoir une information, et éventuellement un débat public sur ce sujet.

 

Nous vous remercions de prendre en compte ces remarques, et vous prie de croire, Monsieur le Président, en l'expression de nos sentiments les meilleurs.

 

 

Adrien Binet

au nom du groupe local Verts - Pays Bigouden

Partager cette page